irish piper

Le fiddle a ses propres contraintes de jeu (jeu de la main gauche, technique d'archet, possibilité de faire sonner des cordes à vides, motifs mélodiques particuliers, ornementations, etc.), cependant il est très intéressant de copier le jeu des autres instruments notament celui de l'emblématique uilleann pipes. En effet, le uilleann pipes est pratiquement le seul instrument a pourvoir faire sonner une "harmonie" conjointement à la mélodie. L'idée d'introduire une dimension harmonique à la mélodie d'un reel ou d'une jig en mimant la pratique des pipers est assez séduisante.

Comment le uilleann pipes sonne-t-il ?

Le piper dispose de trois sources sonnores :

1) Il y a un chanter

L'étendue du chanter correpond aux trois cordes aiguës du violon, soit du ré grave à vide au si aigu, en première position. Le chanter joue donc la mélodie comme un violon.

2) Il y a trois drones (bourdons)

  • tenor (D - note grave du chanter / Ré grave du violon)
  • barython (D, une octave en dessous du ténor / Ré grave d'un alto) [Il peut y a voir un deuxième barython (donc un quatrième drone) en G, ou A, en fonction du mode de la mélodie].
  • bass (D,, une octave en dessous du barython / Ré grave d'un violoncelle)

3) Il y a trois regulators

  • tenor (5 clés =          Fa# ; Sol        ; La   ; Si   ; Do)
  • barython (4 clés =      ---- ; Ré (Mi) ; Fa# ; Sol ; La)          le La (A) est celui du diapason.
  • bass (4 clés =            ---- ; Sol        ; La    ; Si  ; Do)          le Sol (G,) est le Sol grave du violon

Les clés sont alignées pour sonner à la tierce (ténor/baryton) ou à la sixte (baryton/basse). La clé du milieu du ténor est le LA, la position de repos de la main permet donc de produire (avec les bourdons) l'accord majeur du chalumeau.

Rmq : le regulator bass joue donc à l'octave inférieure du regulator tenor. On entend parfois dans les duo de fiddle l'un des deux instruments jouer la mélodie à l'octave inférieure (écouter Julia Clifford et Dennis Murphy). [Personnellement je préfère deux violons à la même hauteur et un troisième à l'octave inférieure. Je trouve que la sonorité est plus équilibrée ou alors faire attention à ne pas avoir un jeu trop puissant dans les graves du violon].

Comment les pipers introduisent-ils des accords dans leur jeu ?

=> voir le post : Quelques Pipers à écouter !

... à suivre !

 

Sources :

  • Le fascicule (voir le post sur ce blog) : The uilleann pipes in irish traditional music - Irish Traditional Music Archive (ITMA)
  • Le site web : http://lanredec.free.fr/UP/
  • L'annexe de la thèse de Dave Flynn : Tradional Irish Music : A Path to New Music.